9 conseils de voyage

9 conseils de voyage

temps de lecture : 2 minutes

Chers voyageurs en Allemagne: ne venez pas visiter le pays avant d’avoir compris ces 9 choses 

🛒

1. Les magasins sont fermés le dimanche.   

Le dimanche est un jour de repos. Les magasins et les magasins étant fermés, assurez-vous de faire vos achats à l’avance. Vous trouverez peut-être quelques magasins ouverts dans les gares et les grandes villes, mais il vaut mieux ne pas compter sur cela.

♻️

2. Recyclage 

Le plastique, le papier, les déchets organiques et le verre ont leurs propres conteneurs désignés. Le service de collecte des déchets peut même refuser de prendre votre bac si vous ne recyclez pas correctement. Les bouteilles et les canettes sont accompagnées d’un dépôt afin que vous puissiez les déposer au supermarché de votre quartier, être payés en espèces ou utiliser cet argent pour payer vos achats d’épicerie.

🤝

3. Du et Sie

Nous avons une version formelle et informelle du mot «vous». À moins que vous ne parliez à des enfants ou à vos amis, il est toujours plus sûr de s’adresser aux personnes avec le Sie et leur nom de famille, jusqu’à ce qu’elles vous proposent le Du. Cela signifie que vous êtes maintenant en mode prénom et que vous êtes considéré comme une connaissance proche ou comme un ami. Personne ne sera fâché contre vous si vous finissez par utiliser le mauvais vouvoiement ou tutoiement, mais il est nettement plus poli d’être formel d’abord.

🗣

4. Nous n’essayons pas d’être impolis… … 

Nous ne sommes tout simplement pas habitués aux petites conversations. Si vous approchez un Allemand dans le train et vous lui demandez comment ils vont, vous aurez probablement un regard confus. avant qu’ils ne se détournent ou donnent une réponse réticente. Ce n’est pas parce qu’ils sont grossiers. Ils ne sont tout simplement pas habitués à se faire poser des questions personnelles par des personnes qu’ils ne connaissent pas.

Cela peut paraître grossier, mais ce n’est certainement pas ce qu’il faut penser. Donc, ne vous inquiétez pas, nous n’essayons pas de blesser vos sentiments, ni de nous disputer à propos de tout, mais agissons de la façon dont nous avons été élevés.

🚴‍♂️

5. Vous pouvez faire du vélo partout. 

En plus d’utiliser les transports en commun, les Allemands aiment vraiment faire du vélo. Presque toutes les routes et les trottoirs ont une piste cyclable et il vaut mieux ne pas y marcher. Certains endroits sont plus facilement accessibles en vélo qu’en voiture. Mais attention Les règles de circulation s’appliquent aux deux-roues comme aux automobilistes. Vous pouvez donc vous attendre à de lourdes amendes si vous les enfreignez.

🛡

6. Essayez de ne pas évoquer l’Allemagne nazie ou la Seconde Guerre mondiale trop souvent. 

Bien que notre histoire soit abordée assez ouvertement, nous n’aimons pas toujours en parler; beaucoup moins se moquer de lui. La plupart des choses associées au régime nazi sont en fait interdites par la loi et vous devez faire attention de ne pas afficher publiquement certains symboles ou de saluer certaines personnes, même si vous essayez seulement de plaisanter. Vous pouvez certainement parler de l’histoire allemande à vos amis et ils vous raconteront peut-être des histoires étonnantes à propos de leurs grands-parents, mais, en général, le nazisme et la guerre ne sont pas de bons sujets de conversation.

🚰

7. Si vous demandez de l’eau du robinet gratuite dans un café / bar, vous aurez l’air furieux.

Vous aurez toujours votre verre d’eau, mais demander de l’eau gratuite au lieu de payer pour un verre est très mal vu. La plupart des gens se sentiront assez mal à l’aise pour commander un vrai verre. 

💶

8. Toujours avoir de l’argent sur vous. 

Tous les magasins ou restaurants n’acceptent pas les cartes de crédit, c’est pourquoi vous devriez toujours avoir de l’argent dans votre portefeuille. Les pièces de monnaie sont également utiles car la plupart des endroits facturent désormais l’accès aux toilettes publiques.

🧬

9. Tous les allemands ne sont pas pareils.

Comme dans tous les pays, il y a des exceptions à chaque règle. Vous rencontrerez des Allemands qui aiment le bavardage; des Allemands qui sont toujours en retard; des Allemands qui ne font jamais du vélo; et des Allemands qui ne recyclent pas.

Plutôt qu’un ensemble de règles absolues, ces conseils ont pour seul but de vous aider à mieux comprendre la culture et le mode de vie allemands. Alors s’il vous plaît venez visiter le pays et poser des questions, même si vous ne comprenez pas toutes nos règles et habitudes.

Chaque pays et chaque culture est basée sur des habitudes et des comportements différents. Voici quelques faits amusants sur l’Allemagne et les Allemands que vous devez absolument connaître. 

1. L’Allemagne est l’un des pays les plus densément peuplés d’Europe.

Oui, le pays compte une population stupéfiante de 82 790 000 habitants, et ce n’est pas tout! Et même si l’Allemagne est un pays assez vaste, cela signifie quand même 231 personnes par km2! 

2. Un tiers de l’Allemagne est encore recouvert de forêts et de terres boisées.

Malgré la densité de population, une bonne partie de l’Allemagne est encore recouverte de feuillage. Et c’est vraiment spectaculaire. Notre petit conseil? Si vous êtes un fan des contes de fées Grimm de Brother, vous voudrez peut-être simplement visiter la Forêt-Noire… le cadre de beaucoup de leurs histoires.

3. Berlin est 9 fois plus grand que Paris et a plus de ponts que Venise

Datant du XIIIe siècle, la ville s’étend sur 891,8 km², ce qui laisse beaucoup de place pour les 1 700 ponts de la ville. Berlin fait plus de neuf fois la taille de Paris, mais n’a que 1/5 de sa densité (4 000 habitants au km 2 contre 21 000 à Paris). C’est pourquoi Berlin se sent si spacieux et spacieux! À tel point que parfois, on a l’impression de posséder tout un parc. 

4. Lors de la célèbre déclaration de «Ich bin ein Berliner» de JFK, il s’était en fait comparé à un beignet à la confiture.

Ce qu’il aurait dû dire, c’est «Ich bin Berliner» signifiant «je suis un citoyen de Berlin». Un berlinois est en fait un type de beignet à la gelée fabriqué à Berlin. Par conséquent, «Ich bin ein Berliner» peut être traduit par «je suis un beignet à la gelée». 

5. La capitale allemande s’est déplacée 7 fois!

D’Aachen (au cours de l’empire carolingien) à Ratisbonne, à Francfort-sur-le-Main, à Nuremberg, à Berlin, à Weimar (officieusement, lors des troubles à Berlin), à Bonn (et à Berlin-Est) et, depuis 1990, à nouveau à Berlin!

6. L’Allemagne est parfois connue comme le pays des poètes et des penseurs.

Les écrivains et les poètes allemands ont remporté 13 prix Nobel de littérature et l’Allemagne compte des écrivains de renommée mondiale tels que Friedrich Schiller, E.T.A. Hoffmann, Günter Grass, Hermann Hesse et Herta Müller. 

7. L’Allemagne est le deuxième plus gros consommateur de bière en Europe.

Juste derrière la République tchèque, on sait que les Allemands consomment une bonne partie de «l’or liquide». Mais, étant donné que les Bavarois considèrent même la bière comme un aliment de base et qu’ils boivent en moyenne 150 litres par personne et par an, nous pensons qu’ils donnent l’argent aux Tchèques. 

8. Le mot le plus long publié en allemand est Donaudampfschifffahrtselektrizitätenhauptbetriebswerkbauunterbeamtengesellschaft.

Transférer la traduction en bateau à vapeur au Danube, association de sous-employés du bâtiment des installations de production d’électricité. Le mot Rindfleischetikettierungsueberwachungsaufgabenuebertragungsgesetz, une loi déléguant la surveillance des étiquettes de bœuf, a été supprimé de la langue allemande en 2014.

9. L’équipe de football allemande est la deuxième équipe de football la plus titrée au monde!

Le beau jeu, un sport britannique et une rivalité acharnée dans le monde du football. Mais nous devons donner la main à l’Allemagne sur ce match, juste derrière le Brésil, remportant quatre Coupes du Monde et trois Championnats d’Europe, ils peuvent certainement jouer contre nous à notre propre match. 

10. Le premier livre à avoir été imprimé est la Bible de Johannes Gutenberg dans les années 1450 en Allemagne.

Le premier livre imprimé, produit en masse, était la Bible latine et a été publié le 23 février 1455 à Mayence. 

11. Selon le droit allemand, le sexe d’une personne doit être clairement identifié par son prénom.

Le bureau de l’état civil, ou Standesamt, peut donc refuser les noms non conformes. Une nouvelle demande peut être un processus coûteux, c’est pourquoi de nombreux parents optent pour des noms traditionnels comme Michael et Maria. 

12. En 2014, l’Allemagne a officiellement supprimé les frais de scolarité dans les collèges, même pour les étudiants internationaux. 

13. En Allemagne, un prisonnier qui tente de s’échapper de la prison n’est pas puni parce que la liberté est un instinct humain fondamental. 

14. Pendant la Première Guerre mondiale, le roi d’Angleterre, le tsar de Russie et l’empereur d’Allemagne étaient tous les premiers cousins. 

15. Environ 5 500 bombes de la Seconde Guerre mondiale sont découvertes chaque année en Allemagne et désamorcées, en moyenne 15 par jour.

30 phrases de small talk en anglais et allemand

30 German Phrases to Maintain the Conversation

(temps de lecture : 2 min)

pastedGraphic.png


People are often a little afraid of getting into awkward situations where they have no clue how to express what they want to say. So, by learning how to express things such as your language level or how to ask for clarification and help with understanding or explaining, you can keep the conversation flowing and you open yourself up to a whole new dimension of language learning.

Armed with these phrases, every native speaker you encounter is a potential tutor.

 

ENGLISH

I only speak a little German.

GERMAN

Ich spreche nur ein wenig Deutsch.

I am learning German, but I am only a beginner. Ich lerne Deutsch, aber ich bin noch ein Anfänger.
I have been learning German for 2 days / 2 weeks / 2 months / 1 year / 2 years. Ich lerne seit 2 Tagen / 2 Wochen / 2 Monaten / 1 Jahr / 2 Jahren Deutsch.
Will you correct me please? Könnten Sie mich bitte korrigieren?
What does ___ mean? Was bedeutet ___?
What does that mean? Was bedeutet das?
Can you explain in German/English to me? Können Sie das auf Deutsch/Englisch für mich erklären?
What does that mean in this context? Was bedeutet das in diesem Zusammenhang?
What is the German word for ___? Was ist das deutsche Wort für ___?
Is this/that correct? Ist das korrekt?
Am I wrong? Liege ich falsch?
Am I correct? Liege ich richtig?
Do you understand? Verstehen Sie?
I do not understand Ich verstehe nicht
I want to improve my level in German Ich möchte mein Sprachniveau in Deutsch verbessern
I need to practice German Ich brauche Übung in Deutsch
Do you mind if we speak in German? Stört es Sie, wenn wir Deutsch sprechen?
Can you please speak in German? it helps me to learn. Können Sie bitte Deutsch sprechen? das hilft mir beim Lernen.
How do you say ‘___’ in German? Wie sagt man ‚___’ auf Deutsch?
I struggle with spelling / reading / writing / listening / pronunciation. Ich habe Schwierigkeiten mit der korrekten Rechtschreibung / mit der korrekten Aussprache / damit, zu lesen / zu schreiben / das Gehörte zu verstehen.
Can you please repeat? I did not understand. Können Sie das bitte wiederholen? Ich habe es nicht verstanden.
I don’t speak German fluently. Ich spreche Deutsch nicht fließend.
I am confused. Ich bin verwirrt.
I don’t know how to say it in German. Ich weiß nicht, wie man das auf Deutsch sagt.
Sorry (or ‘pardon’), what did you say? Entschuldigung, was haben Sie gesagt?
I’ve never heard of that. Davon habe ich noch nie gehört.
That makes sense. Das ergibt Sinn.
That does not make sense. Das ergibt keinen Sinn.
What’s happening? / What’s going on? Was passiert hier? / Was ist los?
What do you mean by ‘___’ ? Was meinen Sie mit ‚___’?

 

7 habitudes allemandes à adopter

7 habitudes allemandes à adopter

temps de lecture : 1 minute


Penser à déménager en Allemagne? Si c’est le cas, préparez-vous à adopter certaines des habitudes allemandes les plus cools et parfois étranges.


🍾  1. Laissez des bouteilles vides dans les rues.

En allemand, des bouteilles vides = de l’argent.

Les Allemands l’appellent Pfand. Les habitants laissent souvent leurs bouteilles à l’extérieur, à côté de la poubelle à ramasser. C’est une façon très gentille de redonner à ceux qui en ont besoin dans la communauté, car ils peuvent échanger les bouteilles non désirées contre 25 cents contre du plastique ou 8 cents contre des récipients en verre.

pastedGraphic.png🚽  2. Asseyez-vous quand vous faites pipi, même si vous êtes un homme.

Je suis toujours étonnée que les autres pays n’intègrent pas cela dans leur culture. C’est plus facile, plus propre, il n’y a pas de gâchis. Dans les bars, au cinéma et surtout dans les foyers allemands, ceux qui pissent debout ne sont pas les bienvenus. Les éclaboussures, le manque de visée… tout simplement pas bien.

🍻  3. Boire de la bière chaude.

Les Allemands boivent de la bière chaude. Pourquoi? Parce qu’une bière froide peut masquer une mauvaise qualité et un mauvais goût, mais la bière allemande est l’une des meilleures au monde. Pour profiter au mieux des saveurs, certains Allemands en boivent à la température ambiante, ce qui est fondamentalement «chaud» pour le reste du monde.

pastedGraphic.png🚐  4. Camping cars

Les Allemands sont connus pour leur amour du voyage. Ils aiment particulièrement les voyages en voiture. Les véhicules multifonctions sont très populaires dans toute l’Allemagne et il existe de nombreux sites de camping bien équipés dédiés aux camping-cars. Si vous voulez connaître l’Allemagne à la allemande, envisager de la louer et de vous déplacer dans le pays, vous ne serez pas déçu.

💶  5. Cash

Il peut être difficile de trouver un restaurant ou un bar et parfois même des magasins acceptant les cartes de crédit. L’Allemagne est l’un des pays européens avec une dette moins élevée par habitant. Et une fois que vous venez ici, vous comprenez pourquoi. Ils ne dépensent que ce qu’ils ont. Argent comptant seulement. Croyez-moi, une fois que vous vous adapterez, vous allez l’adorer.

pastedGraphic.png💰  6. La location à vie.

Les citoyens ont également des dettes moins élevées que certains pays voisins, car le marché de la location est relativement stable. Le loyer ne peut pas dépasser un petit pourcentage fixe tous les deux ans et vous ne pouvez pas vous retrouver dans la rue du jour au lendemain. En raison de cette stabilité, de nombreuses familles louent leurs maisons au lieu de les posséder.

☀️❄️  7. Faire semblant qu’il fait chaud. / prétendre qu’il fait froid.

C’est un phénomène qui se produit à chaque changement de saison. Les Allemands semblent se soucier davantage de ce que dit le calendrier que de ce que dit la météo.

Les Allemands ont 2 règles:

# 1 – si c’est l’hiver, il fait froid.

Les Allemands porteront un foulard, des chaussettes en laine et tous les manteaux d’hiver possibles pendant l’hiver. Ils se plaignent du fait que l’hiver est barbant et qu’ils trépigne d’impatience pour arriver à l’été parce que l’été est fantastique et qu’ils peuvent porter des shorts et se détendre au soleil. En outre, bien qu’il fasse 20 degrés à l’extérieur, tous les bus et les trains sont chauffés, ainsi que les bars et les restaurants.

# 2 – Si c’est l’été, il fait chaud.

Si c’est l’été, tout le monde porte des shorts, des tongs, des brassières. Personne ne s’inquiète du vent froid – et s’ils ne sont pas directement exposés au soleil, les gens n’ont apparemment pas froid.

A la semaine prochaine.

 

 

 

6 recommendations avant de s’implanter


6 recommendations avant de s’implanter

  temps de lecture : 3 minutes

Proche, facile d’accès, puissante, l’Allemagne est résolument attractive pour les entreprises françaises qui souhaitent se développer en Europe. Son statut de 1re économie européenne, le dynamisme de ses exportations, la part de l’industrie dans son PIB supérieure à 20% et son rayonnement mondial font d’elle une destination de choix pour les PME et ETI en quête de croissance. 

Ce pays possède un des secteurs industriels les plus performants au monde. L’industrie est en effet portée par son modèle du Mittelstand, ces PME et ETI indépendantes et réparties sur l’ensemble du territoire qui portent tout autant que les grands groupes l’innovation et l’image de qualité made in Germany. Les Français en sont conscients : en 2018, on recense d’ailleurs pas moins de 5 342 filiales* sur le territoire allemand contrôlées par des entreprises françaises.

Cependant, l’Allemagne reste un pays qu’il faut apprendre à connaître. Alors, comment s’implanter en Allemagne ? Malgré des fonctionnements similaires avec la France, il existe néanmoins de nombreuses subtilités divergentes qu’il est nécessaire de comprendre afin d’en éviter les pièges. Voici 6 recommandations indispensables avant de s’implanter en Allemagne.

🏭

1- Choisir une localisation pertinente en fonction de son secteur d’activité

Par son histoire, la République Fédérale d’Allemagne est un pays décentralisé qui possède une dimension régionale très marquée. Les entreprises locales sont réparties géographiquement en pôles d’activités : à titre d’exemple, la ville de Francfort a pour industrie dominante la finance – portant aujourd’hui les start-ups de la fintech, alors que Düsseldorf est le siège des secteurs télécoms et des services. L’automobile, véritable moteur de l’industrie allemande qui emploie plus de 280 000 personnes**, est fortement représenté à Munich, Stuttgart et Wolfsburg.

Afin d’être crédible et considérée, l’entreprise française doit impérativement choisir une localisation d’implantation en accord avec son secteur d’activité et avec les grands comptes ou autres sociétés de la chaîne de valeur qu’elle souhaite intégrer.

Pour être pertinent, ce choix de localisation doit faire preuve à la fois de proximité avec l’écosystème de l’entreprise, d’une bonne accessibilité générale et d’une position attractive pour les employés, le recrutement et la fidélisation des salariés étant l’un des enjeux majeurs en Allemagne actuellement.

2- Adapter sa proposition de valeur

La conquête de l’Allemagne nécessite de repenser l’approche commerciale et marketing des entreprises françaises : pour pénétrer efficacement le marché allemand, il est indispensable de lui proposer une offre de valeur conforme à ses attentes, « germanisée », avec pour caractéristiques principales :

🥇

La qualité

Les Allemands exigent de la précision et de la rigueur à tous les niveaux. Ils sont attentifs à la dimension écologique des produits et services qu’ils achètent et ont pour critères d’achat la performance et la fiabilité davantage que le prix.

⚖️

La dimension technique

Les caractéristiques techniques et les performances produits sont les ressources d’une communication réussie sur le marché allemand. À titre d’exemple, les présentations sont jugées « moins sexy » qu’en France, en d’autres termes, plus factuelles, sans artifices. Pour apporter de la crédibilité à son offre de valeur, il faut être en mesure de fournir un maximum de descriptions détaillées des produits et des services proposés, basées sur des données concrètes et quantitatives.

📋

Les références

Pour convaincre, les entreprises françaises doivent être en mesure de fournir de solides références. Celles-ci peuvent être internationales à défaut d’être allemandes dans un premier temps. Elles doivent être étayées d’exemples précis et chiffrés, qui eux seuls pourront faire naître un sentiment de sécurité chez les clients allemands.

3- Adopter les pratiques d’affaires locales

Faire des affaires en Allemagne peut être voué à l’échec en raison de différences sur l’approche commerciale. Les Allemands sont très attachés aux procédures rigoureuses et privilégient des relations d’affaires professionnelles, claires et qui se développent sur le long terme. Afin de s’y conformer, il est nécessaire d’adopter quelques codes :

🇩🇪

La langue allemande

Le business se mène essentiellement en allemand, surtout dans l’industrie. Il est essentiel de traduire ses outils de communication (site internet, documentation) et de s’entourer de collaborateurs natifs ou parlant parfaitement la langue.

📁

Le recrutement d’experts

Il est judicieux de recruter des profils ayant de l’expérience et un réseau de contacts locaux. Des employés reconnus dans leur branche industrielle permettent en amont d’assurer une image sérieuse et « enracinée » de son entreprise. Les sociétés sont cependant confrontées à une pénurie de main d’œuvre qualifiée et par conséquent à des temps et des coûts d’embauche élevés.

🎞

Les salons professionnels en Allemagne

Les salons sont des événements d’affaires incontournables en Allemagne (davantage que dans d’autres pays), où il est indispensable d’être présent, que l’on soit exposant ou visiteur. « Deux tiers des salons leaders se déroulent en Allemagne » selon la Chambre franco-allemande de Commerce et d’Industrie. Ces rendez-vous traditionnels allemands permettent de s’imprégner des évolutions du secteur d’activité de l’entreprise, de connaître plus précisément la concurrence et de faire du business. C’est par ailleurs un tremplin à l’exportation vers des pays tiers, les visiteurs étrangers étant en règle générale nombreux sur ces salons.

4- Se conformer aux différences culturelles

Les différences culturelles sont plus marquées qu’il n’y paraît entre la France et l’Allemagne. Afin de ne pas froisser les collaborateurs et les clients d’Outre-Rhin, il est essentiel de respecter quelques règles :

La ponctualité

Il s’agit d’une valeur importante fortement ancrée dans la culture allemande. Être ponctuel et plus largement respecter ses engagements (horaires, rendez-vous, dates de livraisons…) est indispensable pour construire des relations de confiance avec les professionnels du territoire.

📆

La planification

Les Allemands refusent l’improvisation et travaillent en minimisant les risques. Ils possèdent un modèle de prise de décision différent du modèle français, basé sur des consensus, le long terme et non sur une idée du Dirigeant non validée en comité. Seul le respect des protocoles et des règles peut développer en eux le sentiment de sécurité.

🎬

Une communication explicite

Il est préférable de limiter les doutes et les incertitudes des homologues allemands en abordant une communication directe, sans artifice et dénuée d’émotions personnelles. L’écrit est très important dans la culture professionnelle allemande : il permet de s’engager ou non de façon formelle. Il n’existe pas de « oui » et de « non » implicites dans la communication allemande.

⌛️

5- Prendre son temps

L’installation sur le territoire allemand nécessite patience, persévérance et vision long terme, de la création de la structure juridique jusqu’à la fidélisation des clients. Les délais de création de structures peuvent être relativement élevés : il faut parfois jusqu’à 6 mois pour obtenir les autorisations bancaires nécessaires à l’implantation d’une entreprise sur le territoire allemand.

La gestion du temps est globalement différente en Allemagne. Le temps de réaction aux propositions commerciales peut paraître particulièrement lent et les délais pour constater des résultats plutôt longs. Il est essentiel de construire sa réputation pas à pas en assurant une présence commerciale continue et en apprenant à convaincre dans la durée.

💶

6- Bien anticiper les coûts d’une implantation en Allemagne

La création d’une société en Allemagne est certes relativement accessible. Dans la plupart des cas, le cadre juridique et fiscal est également plus avantageux pour les entreprises qu’en France : les charges patronales allemandes sont en moyenne deux fois moins élevées que celles en vigueur sur le territoire français. L’Allemagne n’est pas un pays de « quick wins ».

S’implanter durablement en Allemagne requiert des ressources financières budgetées sur la durée pour faire face à un retour sur investissement tardif et à des coûts de fonctionnement importants (infrastructures, embauches, charges diverses). Avec des bons produits et services adaptés au marché allemand, la persévérance est ensuite très largement récompensée.

L’Allemagne est une destination de développement européen de premier plan, de par sa taille, la maturité de son marché, ainsi que par son rayonnement mondial. Afin de tirer parti de ce premier marché en Europe, il est important d’en comprendre précisément la culture business, ses codes, ses règles et les différences marquées qu’il peut y avoir avec les pratiques commerciales françaises.

Le saviez-vous ?


   temps de lecture : 1 minute

LE SAVIEZ-VOUS ?   ->    MAKE OUR PLANET GREAT AGAIN

,,, Le prix Nobel est allé aux Allemands plus de 80 fois

,,, L’Allemagne est considérée comme un champion européen de l’invention. 360 900 chercheurs travaillent en Allemagne

,,, L’Allemagne fait partie des trois plus grands pays exportateurs

,,, L’Allemagne est la quatrième plus grande économie du monde

,,, Le réseau électrique allemand a une longueur de 1,79 millions de kilomètres. Avec cette longueur, l’équateur pourrait être passé 45 fois.

,,, En 2014, 26% de la production d’électricité en Allemagne provenait d’énergies renouvelables

,,, D’ici 2050, environ 80% de l’électricité en Allemagne devrait être générée à partir de sources d’énergie renouvelables

,,, L’Allemagne fait partie des pays industrialisés les plus durables

,,,18 000 nouveaux emplois créés par le retournement énergétique chaque année seulement

Quelques Chiffres

 


German Society

reading time : 1 min.

🇩🇪 Nationality:

noun: German(s)

adjective: German

⛪️ Ethnic groups:

German 91.5%, Turkish 2.4%, other 6.1% (made up largely of Greek, Italian, Polish, Russian, Serbo-Croatian, Spanish)

💬 Languages:

German (official)

note: Danish, Frisian, Sorbian, and Romany are official minority languages; Low German, Danish, North Frisian, Sater Frisian, Lower Sorbian, Upper Sorbian, and Romany are recognized as regional languages under the European Charter for Regional or Minority Languages

⛪️ Religions: 

  • Protestant 34%
  • Roman Catholic 34%
  • Muslim 3.7%
  • unaffiliated or other 28.3%

👥 Population:

80,454,408 (July 2018 est.)

👁 Age structure:

  • 00-14 years: 12.83% (male 5,299,798 /female 5,024,184)
  • 15-24 years: 9.98% (male 4,092,901 /female 3,933,997)
  • 25-54 years: 39.87% (male 16,181,931 /female 15,896,528)
  • 55-64 years: 14.96% (male 5,989,111 /female 6,047,449)
  • 65 years and over: 22.36% (male 7,930,590 /female 10,061,248) (2018 est.)

👑 Median age:

  • total: 47.4 years.
  • Country comparison to the world: 3rd
  • male: 46.2 years
  • female: 48.5 years (2018 est.)

📉 Population growth rate:

  • -0.17% (2018 est.)
  • Country comparison to the world: 208th

🤱 Birth rate:

  • 8.6 births/1,000 population (2018 est.)
  • Country comparison to the world: 213rd

✝️ Death rate:

  • 11.8 deaths/1,000 population (2018 est.)
  • Country comparison to the world: 19th

🧕 Net migration rate:

  • 1.5 migrant(s)/1,000 population (2017 est.)
  • Country comparison to the world: 53th

🏫 Urbanization:

  • urban population: 75.3% of total population (2015)
  • rate of urbanization: 0.16% annual rate of change (2010-15 est.)

🌇 Major urban areas – population:

  1. BERLIN (capital) 3.563 million
  2. Hamburg 1.831 million
  3. Munich 1.438 million
  4. Cologne 1.037 million (2015)

👫 Sex ratio:

  • at birth: 1.06 male(s)/female
  • 00-14 years: 1.06 male(s)/female
  • 15 -24 years: 1.04 male(s)/female
  • 25-54 years: 1.03 male(s)/female
  • 55-64 years: 0.98 male(s)/female
  • 65 years and over: 0.78 male(s)/female
  • total population: 0.97 male(s)/female (2015 est.)

🎂 Life expectancy at birth:

  • total population: 80.57 years
  • male: 78.26 years
  • female: 83 years (2015 est.)

📚 Education and Literacy:

  • 99 percent literacy rate in population over age fifteen.
  • Education compulsory until age eighteen.

At age ten, after primary school (Grundschule), students attend one of five schools:

  • short-course secondary school (Hauptschule);
  • intermediate school (Realschule);
  • high school (Gymnasium);
  • comprehensive school (Gesamtschule);
  • or a school for children with special educational needs (Sonderschule).

At about age fifteen, students choose among a variety of vocational, technical, and academic schools. Higher education consists of many kinds of technical colleges, advanced vocational schools, and universities.

Code de conduite


Code de conduite en Allemagne

Cinq choses à garder à l’esprit si vous voulez travailler en Allemagne.

Bien entendu, une apparence appropriée et des manières correctes sont attendues dans la vie professionnelle. Mais qu’est-ce qui est particulièrement important en Allemagne?

Des hiérarchies plus plates 
dans de nombreux pays, les structures hiérarchiques s’appliquent à la vie professionnelle. « Le patron ne délègue pas la responsabilité mais les tâches. » En Allemagne, la plupart des entreprises sont organisées de manière moins hiérarchique. Un travail indépendant est requis. Le superviseur donne à l’employé la responsabilité d’une tâche ou d’un projet et compte sur lui pour tout faire de la manière appropriée. En cas de problème, l’employé donne un retour d’information à temps.

Travail et vie privée
En Asie, en Afrique, en Amérique du Sud et en Europe du Sud-Est, la vie professionnelle est souvent axée sur les groupes. En Allemagne, les collègues ont tendance à séparer travail et vie privée. Beaucoup de gens qui viennent ici sont donc seuls. Ils ont peu de chance d’établir des contacts privés par le travail.

Contact visuel et poignée de main
En guise de salutation, les partenaires commerciaux se serrent la main, mais en dehors de la poignée de main, la manipulation sur le lieu de travail est inappropriée. Cependant, se regarder dans les yeux est tout à fait normal en Allemagne et attire l’attention.

Fiabilité
Les Allemands s’attendent à ce que tous les participants arrivent à l’heure et soient préparés pour une réunion. Si vous ne pouvez pas, vous devriez le dire. Les Allemands ont des structures intériorisées, elles tiennent leurs promesses et leurs délais.

Communication directe
Les Allemands cultivent généralement une discussion factuelle dans la vie professionnelle. Les conversations de travail sont axées sur le contenu; après une brève petite conversation, vous arrivez rapidement au point. Les Allemands veulent vous convaincre avec des compétences et par conséquent leur montrer. C’est ainsi qu’ils développent la confiance ».
conseil: ne pas prendre la critique au niveau factuel personnellement

La prononciation en allemand


La prononciation allemande 😎

🙅‍♀️🙅‍♂️
Lorsque vous commencez à apprendre la prononciation allemande, cela peut être intimidant. Il y a beaucoup de mythes sur la langue allemande. Les gens disent à quel point c’est difficile et laid, et à quel point c’est différent des langues comme l’anglais.
🇩🇪🇬🇧
Mais beaucoup de gens ne réalisent pas que l’anglais est une langue germanique! C’est la raison pour laquelle tant de mots et de sons se ressemblent – nos langues ont évolué à partir de la même langue ancestrale que la leur.
🔠
Le plus simple et le meilleur endroit pour commencer à maîtriser la prononciation allemande est l’alphabet allemand. Lorsque vous savez comment chaque lettre est prononcée, les choses deviennent beaucoup plus faciles. Rappelez-vous simplement que cette prononciation change un peu lorsque l’une de ces lettres est jumelée!

Commencez par écouter chacune des lettres et en suivant le tableau ci-dessous

De plus, la meilleure chose à faire est que les mots allemands sont prononcés comme ils ont été écrits, avec peu de variation.
🙄
L’allemand est vraiment célèbre pour ses mots ridiculement longs. Le mot le plus long de la langue est Rindfleischetikettierungsüberwachungsaufgabenübertragungsgesetz (qui fait référence à la «loi sur la délégation du contrôle de l’étiquetage de la viande bovine»). C’est une bouchée, même pour les locuteurs natifs!
👀
Mais malgré l’effroi que peuvent avoir ces mots composés, ils ne sont pas difficiles à prononcer. N’importe quel long mot allemand est probablement composé de plusieurs minuscules mots allemands. Ça équivaut à dire «lemagnifiquepapillongracieux» au lieu de «le magnifique papillon gracieux».
✂️
Ainsi, lorsque vous rencontrez un mot long en allemand pour la première fois, tracez des lignes à travers chacune des syllabes pour le diviser en morceaux plus petits, puis essayez de prononcer chaque morceau seul. Éventuellement, vous pourrez combiner les différentes syllabes et prononcer le mot entier ensemble.
🎙
Quand il s’agit de maîtriser la prononciation dans n’importe quelle langue, l’essentiel est la pratique, la pratique et encore davantage. En travaillant votre allemand, vous constaterez que votre compréhension augmente par vagues. Au cours du premier mois, vous apprendrez beaucoup! Mais alors, les choses pourraient se stabiliser et vous ne remarquerez peut-être plus de changements monumentaux avant six mois ou un an.
💪
La chose la plus importante est de ne pas abandonner et de continuer à essayer d’améliorer votre prononciation allemande.
🤪
Un peu de fun. Un excellent humouriste allemand Harpe Kerkeling s‘est amusé avec la langue et la réputation allemande de l‘allemand ‚à l‘étranger. (Écoutez tout même si vous ne maîtrisez pas son speech en allemand 😇)

10 tips for doing business in Germany


10 tips for doing business in Germany

« If we apply the French recipes to establish in Germany, we will not get there … » This is the warning issued by Frédéric Munch, associate director of CXP Group, consulting and analysis firm in the software domain, during the Franco-German Digital Meetings organized by Syntec Numérique.

If Germany cultivates its attractiveness and its assets, the country, for a French company that seeks to export or a tricolor start-up in search of new markets, can not be approached by chance, without asking the right questions or knowing the characteristics of this market characterized, in particular, by the dynamism of its midsize companies.

  1. Choose your location according to your sector of activity
  2. Grow your networks locally
  3. Germanize your company
  4. Adapt your commercial approach
  5. Prefer to recruit experienced people
  6. Developing your approach to recruitment interviews
  7. Prioritize the experience
  8. Address the subtleties of German labor law
  9. Going to the salons and exhibitions
  10. Budgeting your implementation project

1. Choose your location according to your sector of activity

This is not a discovery: Germany, unlike France, is a very decentralized country. Rather than a capital and a region of Ile-de-France encompassing entire sectors of economic activity, it is distinguished by a multiplicity of « clusters », that is to say, poles of activity angled on large sectors – energy transition , connected home, industry 4.0 … – 67 precisely.

That’s why, far from the idea of ​​going to Berlin, the capital, at all costs, « the entrepreneur must choose according to its segments », advocates Raphaël Goldstein, Director France promotion of investment at GTAI Paris , Franco-German point of contact for the cooperation of clusters. The future location will depend primarily on the objectives of his company and his sector.

2. Grow your networks locally

Beyond the importance of its manufacturing sector and the dynamism of its mid-cap companies, Germany is also characterized by its federalism. « Germany is full of small towns, where everyone knows each other, » says Frederic Munch (CXP Group) « A regional presence is important according to your goal, you have to be present in the region and be the same « . Important, and even primordial. This is where you have to make yourself known, to gain credibility, strengthen your ability to find support and business opportunities. This networking work is essential if you want to give your business every chance to grow sustainably.

3. Germanize your company

In Germany, business is done not in English, but in German. « You need to get as much of your business as possible, » says Violaine Terreaux, Head of Technology and Services at Business France in Düsseldorf.

In other words: plan commercial media in German, employees comfortable with the language of Goethe, an address on the territory. In addition, preferably use sales representatives who understand the decision-making process, time management or the structuring of the country’s own business market. So many codes whose mastery will enhance your efficiency.

4. Adapt your commercial approach

During a business meeting, a German contact will be quick to ask for customer references. To satisfy it, do not just quote a few names, however prestigious they may be. « You have to be precise, concrete, put forward facts, » says Frédéric Munch (CXP Group).

Moreover, while in France, having worked with the competitor of a prospect is sometimes prohibitive, in Germany on the contrary, this experience is rather seen positively.

In addition, Germans are known to be « concerned about certifications, patents », says Violaine Terreaux (Business France). Even if certification methods differ between France and Germany, it seems advisable to put it forward if your products are concerned.

Another point of vigilance: no question, as is sometimes seen in France, to put weeks to meet the demand of a prospect. « Be reactive, when a prospect asks you, answer him in two days, » says the expert.

Finally, your salespeople will first have to contact the operational staff, who, once convinced by the product, will be able to promote it to their general management.

5. Prefer to recruit experienced people

Finding qualified employees is a particularly delicate business in Germany. « The job market is in tension, » observes Frédéric Berner, Deputy Director General of the French Chamber of Commerce in Germany.
It would be missing, for example, 100,000 engineers in the country. A real handicap for French companies who want to start in this area, especially since they do not have the power of attraction of their German counterparts …

In this context, « It is better to first look for people with luggage, network, experience, » advises the expert. This implies, however, he warns, that the proposed wages must follow. For example, a confirmed business developer can claim 70,000 euros gross annual salary (excluding variable and benefits like the car).

Why not, also, call for a VIE (Volontariat International en Entreprise)? Provided, however, that it corresponds to your needs. VIEs are almost 9800 currently in Germany. The characteristics of this type of contract are threefold: « no contractual relationship between the company and the VIE, no social charges and administrative, social and legal management supported, » lists Eléonore Hurault de Ligny, project manager partnerships LIFE at Business France. On the financial side, « a 12-month mission in Germany costs around € 25,000, including allowances, management and social protection costs, » adds the expert.

And quote the platform Civiweb allowing candidates to find recruiters and companies to put forward their offers.

6. Developing your approach to recruitment interviews

Beyond appealing to experienced people, it is also, to succeed recruitment, to ensure reassurance candidates.

The Germans, indeed, would be famous for not having a taste for risk. « It will be necessary to say who one is, which bases its specificity », explains Frédéric Berner (French Chamber of Commerce in Germany). And to continue: « the product is the center of everything.
More than marketing, more than people « .

In terms of CV, the uses, too, differ. « The CV is not condensed on a page but can do three or four, » says Frederic Berner. It includes appendices delivered by the previous employer on the missions of the person, how it carried them out, if it gave satisfaction. « The game is to say yes, » says the expert. Quit to support his compliments, for a particularly efficient employee.

7. Prioritize the experience

Another difference of approach: while in France the weight of schools and diplomas remains preponderant even for a candidate already largely experienced, it is much less the case in Germany, for which the training course is gradually put in the background .
Still, the training system is not at all identical. « There is no business school in the business school sense of the term, commercial qualities are acquired with experience.
This system trains people who are less hunters and more breeders, « says Frédéric Berner, adding, » many people are coming up in companies with learning. « 

8. Address the subtleties of German labor law

« Labor law in Germany can be very unpleasant … » warns Roman Frik, a lawyer specializing in labor law at Vogel & Partner.

One of the main differences concerns the uses of works councils. While in France the creation of an EC is mandatory from 50 employees, in Germany, it is an option, and this concerns structures from 5 employees. « Employees to start the movement, says the lawyer.The employer can not refuse.A him to create a pleasant atmosphere so that employees do not wish to create one.
Moreover, by virtue of a right to co-determination, the entrepreneur decides with the works council. If no agreement is found on a subject, for example overtime, it can not succeed.
On working time there is no law in Germany like the 35 hours. Below 48 hours, working time is negotiable with employees.
In terms of charges, « you can never pay more than 13,000 euros in employer costs per year and per employee, » said his side Frederic Berner (French Chamber of Commerce in Germany).

9. Going to the salons

CeBIT for IT in Hanover, IFA (electronics) in Berlin, IAA (automobile) in Frankfurt … « Two-thirds of leading trade fairs take place in Germany, » says Ulrike Mayer, head of trade fairs in the Franco-German Chamber of Commerce and Industry.

These events (listed online in a dedicated database) are essential to establish contacts and business in the territory.

To participate, a preparation « a year in advance » appears necessary to the expert, who recommends starting by visiting the exhibition and, if the target audience is at the rendezvous, to begin, only then, the registration procedures.

To expose, it is better, a priori, the grouped play. « Exhibitors take booths of 150 m2 If you arrive with 9m2, we will not see you … », warns Violaine Terreaux (Business France).

And the expert to put forward the pavilions France set up by the organization, where SMEs can be welcomed to present their solutions. Proof that, despite their huge size, the salons are accessible to all profiles.

For example, for a first-time exhibitor and a turnkey stand, « the average budget starts at 2000 euros, » says Ulrike Mayer (Franco-German Chamber of Commerce and Industry).

10. Budgeting your implementation project

« Setting up your company in Germany is not very expensive, for 5000 euros everything can be put in place ». This is what Frédéric Berner (French Chamber of Commerce in Germany) assures.
Still, these are not the only costs to be incurred, far from it.
By counting 70 k € annually for the hiring of a business develop, its variable (the variables being proportionally less important than in France), 13 k € of charges, a car, the salons, « below 120 to 130 k € for the first year, it’s too fair, « says the expert.

[Testimony]

« How do I do business in Germany? » Marc Lott is Managing Director of Actimage GmbH, an engineering, computer and multimedia services company based in France, Germany, Switzerland and Luxembourg.

Based, among others, on the French border, he stressed the importance of finding, for an entrepreneur who would like to follow the same path, the appropriate base. « Look what you have to offer and go where it fits, » advises the leader. It will take a long time to get into local networks and find opportunities.
To form his team, he surrounded himself with Germans « not to make foolishness ».
Moreover, he himself learned the language, which he did not speak when he arrived in the country. Among other qualities, « the bicultural aspect is fundamental, » he says, « you need people who can understand both cultures. » Cooperation between entrepreneurs In a tense job market, he, like many entrepreneurs, has experienced the difficulties inherent in this type of context. « It’s hard to find good profiles – there are not enough people trained in IT.
Also, you have to look for it, sell your vision. To do this, never pass an ad, it is useless: enter the networks. As an entrepreneur, you have to spend a lot of time in the networks. Little by little, we will help you. There is a lot of cooptation between entrepreneurs, « he says.

On the commercial side, he confirms that a client meeting can not be improvised. « You have to be much more precise in the preparation, to know what you are going to talk about, to have your road map, to stick to the points of the meeting, in order ». No need to count seducing his interlocutor without a solid file. « Customers need to see projects you have done.
At first, I landed a project worth more than a million euros without being asked for my turnover. « A project that he believes he probably would not have won in France.
To develop his business, he participated in exhibitions. « You have to target them, that does not mean to be present as an exhibitor but to get out there, to have the feeling, » he says. Former exhibitor at Cebit, he does not intend to reproduce the experience: « You will not do business.The people who know each other greet each other, » he regrets. So many ways to be recognized and become a preferred partner. « My partner opened my address book after five years … », says the manager